Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici mon blog qui vous présente un pays EL SALVADOR trop méconnu. Laissez-vous guider, je vais vous faire découvrir ce petit pays très attachant

18 Jun

LE CODEX DE PARIS

Publié par elsalvador  - Catégories :  #MUNDO MAYA

LE CODEX DE PARIS

Le codex de Paris (ou Codex Peresianus) est un codex manuscrit maya du xiiie siècle (Palenque, Chiapas). Il est composé de 11 feuillets de papier indigène « amatl » plié en accordéon, écrits recto-verso, dimensions : 24 × 13 cm, longueur: 1,43 m. Il est actuellement à la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Après le Codex de Dresde, il s'agit du deuxième des quatre codex maya actuellement connus. C'est en 1859 que le chercheur Léon de Rosny l'identifia à la Bibliothèque nationale de Paris. Il le retrouva dans un panier près d´une cheminée, abandonné parmi d´autres papiers poussiéreux. Il se trouvait dans une enveloppe sur laquelle figurait une inscription en espagnol «...que fue... o de...Perez »1. Il se trouvait à la Bibliothèque nationale depuis au moins 1832, inscrit au catalogue sous le titre « Fonds Mexicain no 2 ». Après l´avoir récupéré dans le panier, Rosny identifia ce document comme étant un codex maya et l´appela « Codex Peresianus », estimant que le Perez mentionné sur l'enveloppe était un de ses anciens propriétaires. On préfère maintenant l'appellation « Codex de Paris » pour éviter de le confondre avec le « Codex Pérez » qui est également conservé à la Bibliothèque Nationale. Le Codex de Paris traite de rituels religieux, de prophéties, des katuns et des dieux correspondants. Au verso, se trouvent un almanach de prédictions, les cérémonies du Nouvel An, et un calendrier zodiacal de 364 jours.


Curiosités :


Sur deux pages, les dessins ont complètement disparu, et sur les autres, seul le dessin central est préservé. Le manuscrit original est tellement détérioré qu’il est devenu intouchable.
Les spécialistes considèrent ce codex d´une qualité artistique inférieure au Codex de Dresde.
Plusieurs pages sont écrites de droite à gauche, alors que le sens habituel est de gauche à droite.
Seuls trois manuscrits mayas, peut-être quatre (des doutes existants à propos du Codex Grolier) ont survécu aux ravages du temps ou aux flammes des autodafés et sont parvenus jusqu’à nos jours. On estime pourtant que la civilisation maya a conservé son système d’écriture sur codex pendant plus de mille ans.
Quelques fragments de manuscrits mayas ont été retrouvés dans des tombes, mais tellement détériorés par le temps que seules subsistent de petites traces de chaux et de pigments végétaux.
Les codex mayas étaient recouverts d’une peau de jaguar, animal sacré et symbole du pouvoir divin. Le jaguar est doté de sens très aiguisés. Il est capable de se camoufler dans la jungle et de se rendre « invisible ». Il vit dans les tanières souterraines et chasse au coucher du soleil. Chez les Mayas, il est l’intermédiaire entre le monde visible des hommes et le monde invisibles des esprits, le médiateur entre le jour et la nuit. Sa puissance et sa beauté en font un symbole de pouvoir, de noblesse, de royauté.

LE CODEX DE PARIS
LE CODEX DE PARIS
LE CODEX DE PARIS
Commenter cet article

À propos

Voici mon blog qui vous présente un pays EL SALVADOR trop méconnu. Laissez-vous guider, je vais vous faire découvrir ce petit pays très attachant