Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici mon blog qui vous présente un pays EL SALVADOR trop méconnu. Laissez-vous guider, je vais vous faire découvrir ce petit pays très attachant

08 Apr

SITE ARCHEOLOGIQUE DE JOYA DE CEREN

Publié par elsalvador  - Catégories :  #SITIO MAYA

JOYA3.jpgComme Pompéi et Herculanum en Italie,cette communauté de fermiers préhispanique a été enfouie lors d'une éruption volcanique, vers 590 apr. J.-C. Si un tremblement de terre, en avertissant ses habitants du danger, leur a apparemment donné le temps de fuir, les cendres ont conservé leurs biens personnels : leurs outils de jardinage et leurs pots remplis de fèves, leurs matelas et leurs objets de culte, en arrêtant la chronologie du village à cet instant précis.

joyadeceren.jpg

En raison de ses exceptionnelles conditions de conservation, le site offre un aperçu de la vie quotidienne des peuples d'Amérique centrale qui travaillaient la terre à cette époque.

Vers 200 apr. J.-C., les parties centrale et occidentale du territoire moderne de la République d'El Salvador ont été enfouies sous d'épaisses couches de cendres volcaniques crachées par le volcan Ilopango. La région fut alors abandonnée, si bien que l'évolution culturelle de la période maya préclassique y fut interrompue pendant plusieurs siècles, jusqu'à ce que la couche de cendres se soit transformée en un sol fertile. La zone ne fut réoccupée que vers 400, et le site de Joya de Cerén a été fondé avant la fin du VIe siècle.

Les fouilles étant toujours en cours, nous ignorons encore s'il s'agissait d'un petit village ou d'une agglomération plus étendue. Les structures mises au jour invitent à penser que ses habitants étaient des fermiers. Peu après, vers 600, Joya de Cerén fut détruite par une éruption de la caldeira de Loma, située à moins de un kilomètre de distance.

Bien que l'éruption n'ait affecté que quelque 5 km2 , elle recouvrit complètement cette zone sous 5 à 7 m de cendres volcaniques.

Le site a été découvert au cours de la construction de silos à grain gouvernementaux, en 1976, lorsqu'un bulldozer rencontra fortuitement un édifice construit en argile.

Les fouilles, menées sous la direction de Payson D. Sheets (Université du Colorado) en 1978 et 1980, furent interrompues par la guerre civile. Reprises en 1988, elles ont continué depuis.

Douze structures ont été fouillées : des maisons, des entrepôts, des ateliers, des cuisines, un bain de vapeur communautaire et un édifice religieux.

joya_de_ceren1.jpg

Bien que nul reste humain n'ait été retrouvé au cours des fouilles, on pense que Cerén comptait environ 200 habitants. Les édifices forment des ensembles qui comprennent habitations, lieux de stockage, de cuisine et d'artisanat.

Parmi les structures plus spécialisées, on note le bain de vapeur, un grand édifice communautaire et deux autres constructions qui ont probablement été utilisées par un sorcier ou par un guérisseur. L'éruption volcanique fut si soudaine que les objets caractéristiques de la vie quotidienne ont été retrouvés encore en place dans les édifices, tandis que les matières périssables, y compris les plantes, se sont conservées à l'état de moulages en négatif dans les dépôts de cendres. Les objets découverts dans les différents édifices permettent pratiquement de dresser l'inventaire de leur contenu au moment de l'éruption.

Différents champs cultivés, ainsi que de multiples types de plantes, ont également été mis au jour. Ce sont notamment des champs contenant des plants de maïs à différents stades de leur croissance, un jardin potager avec une grande variété de végétaux et un jardin d'agaves (henequén ). Les restes de différents arbres fruitiers, dont le goyavier et le cacao, ont également été découverts.

Source : UNESCO/CLT/WHC

Description historique

Aux environs de l'an 200 de notre ère, les parties centrale et orientale de l'actuelle République du Salvador ont été ensevelies sous une épaisse couche de lave du volcan Ilopango. La région fut alors abandonnée et l'évolution culturelle de la période Maya préclassique fut interrompue pendant plusieurs siècles jusqu'à ce que cette couche volcanique se transforme en une terre fertile. Le repeuplement de cette région n'a pas commencé avant 400 ; le village de Jaya de Ceren a été fondé à la fin du 6ème siècle. Comme les fouilles sont toujours en cours, il est encore difficile de déterminer s'il s'agissait d'un petit village ou d'une grande communauté. Les structures mises à jour laissent à penser que les habitants étaient des fermiers.

Peu après, vers 600 ap. J.C., Jaya de Ceren a été détruit par l'irruption du Loma Caldera, situé à moins d'un kilomètre du lieu d'habitation. Bien que l'irruption n•ait touché que 5 km2, elle recouvrit la totalité de Joya de Ceren sous 5 à 7 rn de lave. Le site fut découvert au moment de la construction par le gouvernement d'un silo de stockage de céréales en 1976 et qu'un bulldozer mit à jour une structure d'argile. Des fouilles furent entreprises sous la direction du Dr Paysan D. Sheets de l'Université de Colorado en 1978 et 1980.

Elles furent interrompues par la guerre civile. Elles reprirent en 1989 et se poursuivent depuis lors.

Source : évaluation des Organisations consultatives

Commenter cet article

À propos

Voici mon blog qui vous présente un pays EL SALVADOR trop méconnu. Laissez-vous guider, je vais vous faire découvrir ce petit pays très attachant